Dans le cadre de la quinzaine nationale de l’emploi qui s’est déroulée à Bohicon, l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) a organisé le vendredi 17 décembre 2021, la 3ème édition dAs à des milliers de jeunes demandeurs d’emplois.

Offrir une occasion unique aux candidats à l’emploi de rencontrer en un laps de temps et dans un même espace, une multitude d’entreprises sans intermédiaire afin de faire valoir leurs compétences. C’est l’objectif de la 3ème édition du Salon de l’emploi et des compétences (Salec) qui s’est déroulée à Bohicon.  Il s’agit d’une rencontre entre des entreprises et des candidats pour une première prise de contact. C’est aussi une occasion offerte aux entreprises d’identifier des compétences ou de déceler les soft skills des candidats susceptibles de les intéresser sur-le-champ ou dans un court et moyen terme.

50 entreprises demandeuses de compétences sont venues offrir plus de 2200 emplois immédiatement disponibles. A l’assaut de ces offres, 3000 jeunes demandeurs d’emploi. Pour le préfet du département du Zou, Firmin Kouton, et le maire de Bohicon, Rufino d’Almeida, c’est un honneur pour la ville carrefour d’accueillir l’évènement face au problème majeur d’emploi qui sévit sans ménagement chez les jeunes au Bénin.  C’est à juste titre qu’ils ont remercié l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (Anpe) pour l’initiative qu’ils qualifient de noble. Dans ses propos, le Directeur général de l’Anpe, Urbain Amégbédji, a déclaré que le salon de l’emploi et des compétences, est une occasion offerte chaque année aux entreprises et demandeurs d’emploi pour se rencontrer dans un lieu unique. Depuis quelques années, l’intérêt pour ce salon s’est beaucoup accru.

Aujourd’hui, 2211 offres d’emplois sont proposées. C’est dire qu’il y a un grand besoin de recrutement dans notre pays », a –t-il affirmé. Il a par ailleurs, rassuré les candidats présents pour le bon déroulement de leur entretien. Il les a ensuite exhortés à la sérénité et à la maitrise de soi afin de faire valoir leurs compétences. Dans son discours d’ouverture, Edouard Sehlin, Directeur de cabinet du ministre des petites et moyennes entreprises, s’est inscrit dans la même dynamique que son prédécesseur. Il a fait savoir que la Quinzaine Nationale de l’Emploi qui sert de cadre au Salec dont l’importance n’est plus à démontrer, figure en bonne place dans la nouvelle politique nationale de l’emploi (Pne), 2021-2025 à travers laquelle il est prévu un axe dédié au renforcement de la solidarité nationale autour de l’emploi.