Webhelp s’implante au Bénin avec l’ambition de créer 2000 emplois en cinq ans. Un protocole d’accord a été signé à cet effet, vendredi 17 septembre dernier à Cotonou, entre la société française et l’Apiex, en présence du ministre en charge des Pme.

Webhelp, l’entreprise française d’externalisation de la gestion de l’expérience client et des processus métier, démarre ses activités dès le mois d’octobre au Bénin. La signature d’un protocole d’accord de coopération intervenue vendredi dernier à Cotonou, acte l’installation de ce groupe qui entend recruter au minimum 500 jeunes diplômés titulaire de Bts, licence ou master. Ces derniers seront formés et accompagnés dans leur parcours professionnel sur les métiers de la relation client comme conseiller clientèle, superviseur, formateur, chef de projet, analyste qualité, etc.

En cinq ans, l’ambition commune est de créer 2000 emplois, indique Romain Plé Némo, directeur général en charge des opérations de Webhelp-Bénin. Il salue la diligence dont a fait montre l’Apiex qui a accompagné le groupe « de manière pragmatique et efficace pour accomplir tous les défis rencontrés, à commencer par le bâtiment qui soit à la mesure des standards élevés de Webhelp et de ses clients ». « Aujourd’hui, Webhep est en passe de réussir ce défi fou de lancer un site en trois mois », apprécie-t-il.

« Nous espérons que cet accompagnement va continuer et même s’approfondir dans le futur », formule M. Plé Némo, après avoir témoigné sa gratitude aux autorités béninoises et à toutes les personnes qui facilitent l’installation de la société.

Laurent Gangbès, directeur de l’Agence pour la promotion des importations et des exportations (Apiex), se félicite de la concrétisation des négociations entamées huit mois auparavant avec le « n° 2 mondial de la relation client ». « La signature de l’accord marque la volonté de l’Apiex et du Webhelp d’aller loin dans leurs relations afin de permettre que l’installation de l’entreprise soit véritablement un succès », laisse-t-il entendre.

Assurance

Laurent Gangbès assure que l’Apiex fera tout ce qui est en son pouvoir pour que la coopération soit « fructueuse » et couronnée de résultats probants en termes d’opportunités pour les chercheurs d’emplois et les créateurs de richesse que sont les entreprises. Cette assurance est également donnée par Modeste Tihounté Kérékou, ministre des petites et moyennes Entreprises et de la Promotion de l’Emploi, qui se réjouit du choix porté sur le Bénin pour abriter un site de cet « important et prestigieux groupe » déjà présent au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Maroc, en Algérie. « D’ici quelques mois, avec l’ensemble de vos équipes, vous pourrez par vous-mêmes faire la preuve que vous ne vous êtes pas trompés de destination », lance-t-il aux responsables de la société, soulignant que le Bénin est un pays à fort potentiel et engagé dans une dynamique d’amélioration des affaires. Le gouvernement qui est au service des investisseurs et créateurs de richesse, ne ménagera aucun effort à accompagner la société et à faciliter ses opérations, affirme le ministre, en vue du développement de ses activités d’offshoring, un domaine à fort potentiel de création d’emplois pour les jeunes et de contribution à la balance commerciale du pays. 

 

Webhelp en bref !

Créée depuis juin 2000 et basée à Paris, la société Webhelp est présente dans plus de 50 pays et 160 sites, indique Karim Layachi, directeur du Développement international Afrique de l’entreprise. En partenariat de prestation de service avec plus de 1300 entreprises dans le monde, elle compte 80 000 salariés dont 20 000 en Afrique, ajoute-t-il. Leader européen dans son domaine, elle leur offre l’opportunité de se concentrer sur leur cœur de métiers, en leur apportant le support dans le marketing, la relation client, la pénétration au cœur des marchés local et international. Webhelp réalise 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

 

 

Par

Claude Urbain PLAGBETO / Photo : Gratien CAPO, in La Nation N°7828 du Lundi