L’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) a organisé du 19 au 30 avril 2021, au profit de ses Conseillers en Emploi, un atelier en ingénierie de formation (coaching). L’atelier qui s’est déroulé à Calavi a permis de donner à ces derniers les outils en vue de l’accompagnement des candidats à l’emploi indépendant.

La meilleure prise en charge des demandeurs d’emploi et des chefs d’entreprises en vue d’une optimisation des services à l’endroit des usagers est une préoccupation majeure à l’Agence Nationale Pour l’Emploi. Elle a donc fait renforcer les capacités de ses Conseillers en Emploi pour un accompagnement plus professionnel et pointu des demandeurs d’emploi en vue d’assurer leur insertion.

A en croire Marcel Afouda, Directeur du département de l’Entreprenariat et de l’Emploi Indépendant (DEEI), cet atelier de formation sur le coaching vient à point nommé, car il comble un vide noté au niveau des Conseillers en Emploi. Le coaching est très important voire indispensable dans leur travail au quotidien poursuit-il. Les Conseillers en Emploi pourront exercer leur métier avec beaucoup plus de professionnalisme s’est-il réjoui.

Pendant cinq jours, grâce à des présentations, des exercices pratiques de groupe, des simulations de séances de coaching, des applications des différentes méthodes et outils, les Conseillers en emploi peuvent désormais faire la différence entre conseiller et coacher pour permettre au chercheur d’emploi de pouvoir se révéler et de réveiller en lui ce qui sommeille. Le coaching étant un processus d’accompagnement qui favorise la prise de conscience par une personne de ses modes de fonctionnement, avec l’objectif de dépasser la situation dans laquelle elle se trouve et d’atteindre ses objectifs professionnels ou personnels fixés, en toute autonomie. C’est donc un accompagnement qui permet à un individu de trouver lui-même les solutions à ses problèmes. Coacher une personne c’est aider cette personne à trouver ses propres solutions.  Les Conseillers pourront désormais bien concilier le coaching et les conseils pour mieux orienter les chercheurs d’emploi.

« Je me prenais pour un coach. Mais la formation m’a permis de connaître les limites de mon métier et celui du coaching » a confié Thomas Sezan, conseiller en Emploi à l’antenne départementale du Plateau.